• TrickyMermaid

La beauté, une question de perception

J'ai envie de débuter un premier article digne de ce nom sur la beauté. Pourtant le sujet est vaste et déjà bien représenté. En France il y a un long moment maintenant que la prise de conscience du respect de l'environnement et de notre santé se fait ressentir. J'aimerais aujourd'hui évoquer ce débat et par la même occasion vous faire un retour sur ma propre perception du sujet.


Ma perception de la beauté, une histoire qui fluctue.

Mes débuts de nageuse


Je ne me voyais pas parler produits de beauté et pis hop appuyer sur le bouton publier. Non. Je dois vous avouer que concernant ce sujet, j'ai été traversée par plusieurs phases.


Il me semblait évident de vous faire un article disons un peu "histoire" et pour le coup assez personnel. C'est un peu comme les premiers chapitres que l'on étudie à l'école, que ce soit en physique, en maths, en économie... Bref il y a toujours cette intro typique "histoire de... le sujet en question".


Au début le bio était réservé à une élite. De 1, à l'époque je n'étais pas maître de mon compte bancaire et de 2, je me souciais peu de mettre le prix dans un produit, qui soit efficace et en plus qui soit bio. Donc, il y a effectivement une époque où je considérais le bio comme trop cher et trop inaccessible pour ma petite personne étudiante si peu soucieuse du sujet.


A cette époque, j'utilisais un gel anti-points noirs Neutrogena comme unique soin spécifique. Pour le quotidien, j'utilisais uniquement des beurres hydratants au meilleur rapport qualité/prix pour le corps et je mettais un poil le prix dans une crème ultra riche pour le visage. J'étais un peu obligée puisque j'étais en contact avec le chlore de la piscine environ 30 heures par semaines.


Comme vous le voyez j'ai débuté très simplement avec petit budget, peu de connaissances sur le sujet et pas de réel engouement pour le maquillage et les cosmétiques de manière globale.

La seule passion qui ne m'a jamais quitté c'est ma passion pour les soins crème corporel et cheveux.


La découverte de la féminité et +


Lorsque j'ai mis fin à mon rythme de vie de sportive, j'ai fait ma grande entrée dans le monde du travail et aussi celui des paillettes, puisque j'ai travaillé pour deux des plus grandes enseignes de luxe-cosmétique en France. Propulsée littéralement de mon bassin chlorée sur tapis rouge velours et paillettes, cela m'a fait un choc.


A ce moment là je découvre beaucoup de choses passionnantes :

  • la mise en avant de la féminité et l'intensité que l'on peut y faire varier (je pars vivre à Paris et y découvre tous ses charmes, le luxe à la française).

  • L'étude chimie/biologie de produits cosmétiques réalisés selon des normes strictes (mix entre business et recette miracle de beauté, la vision des requins de la cosmétique).

  • La perception psychologique de la femme consommatrice de beauté (l'étude des consommatrices tout simplement dans ma vie de tous les jours et aussi par mon travail).

En fait, à ce moment de ma vie, je me mets à posséder des produits de cosmétiques comme des objets de pièces de collection. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je passe du rien au tout et ce dans l’excès ! Evidemment je commence à m'intéresser au bio, mais je suis encore à mes débuts et je passe mon temps à checker les sites e-commerce bio (et pas bio), tous les produits m'intéressent. Je suis très sensible à l'odeur avant tout. Un produit peut être bio, vegan ou je ne sais quel label, je ne l’achèterai pas si l'odeur ne me convient pas.


Vers la fin de mon séjour parisien, je décide de quitter peu à peu mes anciens produits pour me tourner vers du bio... Mais là, ouille que c'est cher... et encore faut-il s’accommoder au shampoing solide qui dessèche le cheveu encore plus (personnellement, il m'arrive de regarder des tutos sur les cheveux afro, car le vrai savoir pour les cheveux secs, il est là!).


Résultat : je suis sensiblement depuis cette période dans une phase de mix entre conventionnel et bio. C'est à dire que naturellement je vais vouloir tester des nouvelles marques. Parfois bio, parfois pas. J'ai trouvé des essentiels dans le bio qui ne me quittent plus et j'ai aussi certains essentiels "caca" dont je ne n'arrive pas encore à trouver un substitut.


La mode du bio, vegan, cruelty...frrriou c'est relou!


L'année dernière, j'ai un peu déconnecté de ce rythme de consommation. J'ai quasiment arrêté d'acheter tous les mois comme avant...(oui ohlala j'ai honte...)

Donc non seulement je suis partie du principe de me dire que je devais terminer mes 15 pots de crème avant d'oser en regarder un autre (sans rire on en était pas loin), mais en plus de cet état d'esprit, j'ai vu monter une flopée de commerce bio, vegan, cruelty free et compagnie mirobolants, trop beau pour être tous vrai. En 5 ans passés, le bio a changé de chaumière. Il n'est plus du tout réservé à une "élite" et ne correspond pas à un mode de vie "à part", mais le bio et ce qui l'accompagne fait bien partie d'une hygiène de vie que "Madame tout le monde" adopte, en soit c'est une bonne chose.


C'est beau vu comme ça, sauf que j'ai encore vu tellement de pub insta ou facebook sur des marques qui pensent encore être "laaaa marque à suivre parce qu'elles sont biooooo" que en fait vous savez quoi ?

Ça m'a saoulé

Ahahahah, je fais mes propres citations, oui parce que c'est vrai que les trucs trop populaires et "à la mode", car on peut le dire : le bio et cie c'est devenu une mode en fait....!

Les vrais changement écologiques à réaliser pour notre planète, je doute qu'il soit dans les nouvelles gammes greenwashing de L’Oréal ou de Sephora.

Pour info le green washing ce sont les marques "caca" qui se mettent au bio et te sortent une étiquette Yuka jolie, prête à paraître bio sous le feu des projecteurs mais qui en réalité ne le sont pas.


Donc je disais que tout cela m'a saoulé puissance 10 000 entre les produits bio américains qui coûtent la peau des fesses, les distributeurs en France qui vendent du greenwashing ou les vrais bio mais qui sont pas supers efficaces parce que ton cheveu est tellement calciné au peg qu'il ne sait plus existé sans peg ? Toi, jeune consommatrice là dedans tu fais comment ?


Et Aujourd'hui, les cosmétiques


Eh bien aujourd'hui, j'ai pris du galon sur le sujet et je suis assez fière de mes choix. Pour quelqu'un qui en avait rien à secouer des cosmétiques à 16 ans, je dois avouer qu'aujourd’hui j'ai un œil à la fois business/marketing et biologique/naturel sur la question.


Je continue d'écouler certains stocks (surtout le make up, parce que je dois avouer que je me maquille peu souvent).

Concernant les soins corps, visages ou cheveux je me note parfois une marque à suivre (un peu comme la marque Osée de Caroline Receveur qu'on attend toutes!) et peut-être que j’achète un produit pour le tester (une âme de shoppeuse ça ne se lâche pas comme ça quand même, je m'autorise quelques mini rechutes😜).


Désormais je rachète une seconde fois uniquement ce qui a été efficace et assez sain pour moi.


La perception de la beauté, ça se résume à quoi ?


Mon idéal beauté est bien plus complexe aujourd'hui qu'à mes 16 ans (je crois que je ne me posais pas cette question d'ailleurs à cet âge), la beauté est subjective nous le savons car elle varie selon les codes culturels, les codes de socialisation secondaires (appartenance à un groupe) ou encore les codes de socialisation par lieu de vie tout simplement (urbain vs campagne...).


De ce premier point, il est évident que chacun à son avis sur la question et qu'il est et sera respecté.

Mon point de vu à moi concerne la femme dans son enveloppe physique premièrement mais je trouve qu'on ne parle pas assez de la femme dans son enveloppe psychologique.


On sait que les femmes arabes utilisent des soins de beauté et manifestent ces instants de soins lors de moments privilégiés. Des moments où l'on se retrouve entre amies au hammam. Il se crée alors à cet instant là une transformation alchimique bien plus conséquente que de juste simplement aller se faire un shampoing sous la douche.

Aller chez le coiffeur, à la manucure, tous ces instants sont à la fois des moments de soins physique mais aussi psychologique et donc les deux ensemble procurent ce que l'on appelle :

le bien-être.


Aussi, je pourrais prendre d'autres exemples, mais j'ai choisi celui-ci car il m'a frappé directement de par son côté très social. Ces moments sont des moments exclusivement entre femmes.




La beauté regroupe :


D'après moi, la beauté se marie avec bien-être tout simplement parce qu'une femme qui se sent belle est une femme qui se sent bien, en harmonie avec elle-même.


J’insiste donc pour dire qu'une femme qui ne sort pas maquillée, pas habillée, pas apprêtée peut se sentir belle si au fond d'elle, elle est en accord avec ses principes de bien-être à ELLE.


J'énoncerai donc sur ce blog mes astuces beauté selon ce point de perception :


La beauté s'articule autour de deux principes :

  • le soin physique

  • le soin psychologique

Le soin physique est rempli par le rôle :

  • du maquillage

  • des soins corporels + cheveux

  • des soins d'hygiène

  • une bonne alimentation

  • une vie saine et sportive

Le soin psychologique est rempli par le rôle :

  • du choix d'appartenance à un schéma de socialisation secondaire (la tenue vestimentaire)

  • d'un entourage féminin miroir et soutenant nos opinions et nos choix (des amies)

  • d'une aide plus profonde à notre être féminin apporté par :

- la culture,

- la parole et/ou le conseil (voir un psy n'est pas une mauvaise chose, cela fait partie des besoins de la femme vénusienne et il ne faut pas en avoir honte),

- l'accomplissement personnel (réponse à la pyramide de Maslow)

  • L'acceptation de son âge durant toute notre vie (un rôle qu'il faut sans cesse mesurer car mouvant bien-sûr)

Une amie m'a récemment confié qu'elle avait du mal à se sentir belle ces derniers temps. Je l'ai tout de suite rassuré, elle même me disait avoir beau se vêtir ou se maquiller, le problème beauté était bloqué chez elle à un autre niveau.


Elle a fait un travail à la fois sur le psychologique et le physique et aujourd’hui elle épouse une nouvelle dynamique qui lui permet de se sentir belle et d'évoluer vers une version d'elle même qui l'a rend épanouie, une version où elle ressent un grand bien-être.

Moi en tout cas je trouve ça super, je la félicite et je l'encourage à continuer son travail personnel 🥰!



Voilà, j'ai oublié peut-être des indications mais voici le résumé de ce qui prime pour un bien être réussi et une beauté intérieure éblouissante qui se verra à l'extérieur.


Encore une fois, n'oubliez pas, c'est notre société qui nous indique que l'onglet beauté correspond au make up et cosmétiques. Il ne tient qu'à vous d'écrire votre histoire sur le sport et de parler de beauté ou de chanter votre amour pour les petits plats et dire combien cela vous rend heureuse de les cuisiner. Cela vous rend rayonnante, alors faites ce que vous aimez !!!


Et vous, quelle est votre perception de la beauté ? ✨✨✨✨✨✨


Source photos : @anneamanda @just.lifequotes @noharanda @allwitches @h.alluci.nation @la_maison_guillot


31 vues

SOUSCRIVEZ AU BLOG POUR RECEVOIR LES UPDATES, POSTS & NEWS

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon

© 2020 by Tricky Mermaid. / Tous droits réservés.

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon