• TrickyMermaid

Avis lecture sur Keleana, Tome 1, L'assassineuse

Cela fait tellement longtemps que je n'ai pas rédigé d'articles. Pour ce retour en fanfare, je voulais réaliser un avis lecture copieux au sujet de ma dernière lecture romancière young adult. : Keleana tome 1, l'assassineuse.


Un roman young adult

Après un hiver mouvementé dans ma vie pro et perso, je me remets doucement à lire sur mes heures de temps libre si précieuses ! J'avais envie de switcher sur un bon roman d'aventure avec une lecture facile. J'ai vu quelques avis passer au sujet de ce premier tome. Je dois avouer que le résumé m'a déjà beaucoup branché.

L'idée d'une jeune héroïne qui se bat pour sa liberté avec un secret bien enfoui, c'est le genre d'introduction qui me fait saliver.


Le "young adult" c'est quoi ?


Le roman "young adult" porte ce nom pour plusieurs raisons : le choix de la cible de lecteur, le caractère héroïque, le cheminement épique du héro, une écriture simple, à la première personne, un livre ou l'adolescent peut s'identifier.

Couverture du livre Keleana Tome 1

4 ème de couverture Keleana Tome 1

La plupart du temps on retrouve de nombreux personnages féminins dû à une majorité de lectrice et il s'agit aussi de livres en lien avec la recherche identitaire : on y voit de nombreuses "premières fois" : entrée au lycée, premier amour, première épreuve épique...


La réalité est telle que ce sont ces romans qui nourrissent le box office depuis quelques années : Harry Potter, Twilight, Divergente, Hunger Games...


N'est-ce réellement réservé qu'aux adolescents ?


Alors là c'est la minute "sans complexe". Au début le nom m'a fait peur...oui. Parce que bon être "young adult" finalement ça veut dire quoi ? Ça s'arrêt à quel âge ? Est-ce que je ne suis pas trop vieille pour ça ? Culpabilité, légitimité, retour en enfance, suis-je si immature ?


Bref...je me pose beaucoup de questions... (je sais), je me suis demandée si je ne délirais pas un peu avec mes envies de lecture sur la "recherche identitaire". Finalement, au cours de mes recherches, je me rends compte qu'on est nombreux, "nous les vieux", à lire ces romans dans lesquels le personnage tente de survivre dans un monde de chaos, ou juste de surmonter ses peurs personnelles, ses questionnements existentiels.


C'est un peu du développement personnel épique vous ne trouvez pas ? Plus qu'une catégorie de livre, le "young adult" représente à mon sens des histoires auxquelles nos lecteurs peuvent s'identifier, se transcender et devenir la meilleure version d'eux même grâce à un imaginaire implicitement dérivé du réel.


Ne vous mentez pas à vous même, on est tous pareils, et c'est vrai que s'imaginer dans la peau d'une aventurière qui tue des monstres et défend ses idées c'est valorisant et finalement cela nous motive à nous lever le matin...en tout cas, moi oui !


Arwen...Hermione..Katniss, Bella...elles ont toutes ce même point commun : des femmes qui imposent et non pas qui disposent !


L'organisation du livre

Le roman se découpe en 55 chapitres et 512 pages. Cette catégorie a moins d'impact sur un roman, puisque il s'agit d'une continuité de l'histoire. Ce que je peux dire c'est que les chapitres ne sont pas trop longs ou trop courts et s'enchainent avec une fluidité ultra confortable. La lecture du premier tome se dévore littéralement.


Point de critique constructive

Ce livre a soulevé mon imaginaire et me fascine. Cela mériterait de rajouter quelques dessins. C'est ce qui manque à mon sens. La carte est superbe, j'ai qu'une envie c'est de pouvoir exploiter chaque nom de lieux et de voir une image de ces endroits. Je pense à la carte du seigneur des anneaux ou à celle d'Eragon...qui sont sensiblement des univers que l'on a hâte de découvrir.


Carte d' Erilea Keleana

Mon Bilan

Ce tome 1 m'a lourdement inspiré, j'en avais presque besoin. Je traverse une période compliquée depuis plusieurs mois et j'ai perdue le goût de beaucoup de choses. D'où cet "avis lecture" un peu plus poussé qu' à mon habitude. Je me suis rappelée le réel bienfait de la lecture sur notre psychologie, sur nos motivations et sur notre "moi supérieur" (les amis connectés(es) comprendront 😉).

J'ai hâte de lire la suite et je vais éviter de m'auto spoiler sur divers autre blogs.



Coup de cœur

Je vais orienter mon coup de cœur de sorte à ne pas spoiler les lecteurs de l'article mais à vous montrer le type de valeur que l'on peut retrouver dans ce livre.

Evidement que Keleana est un personnage phare, c'est l'héroïne, pourtant, je sens qu'on aura beaucoup de choses à apprendre à son sujet sur les prochains tomes à lire.


J'ai envie de mettre en lumière "Chaol" le capitaine de la garde royale. On apprend à aimer son cynisme et il soulève franchement ma curiosité. Entre son statut solennel et ses obligations, on voit bien qu'il réfrène ses émotions.


Il se cache sous sa carapace, ses valeurs et son allégeance priment sur ses sentiments profonds. Je ne peux en dire plus mais voilà une belle personnalité que j'ai envie de voir progresser et s'épanouir sur la suite du tome.




Le résumé du livre

À dix-huit ans seulement, Keleana est déjà l'assassineuse la plus célèbre d'Adarlan. Un titre qui l'a envoyée tout droit au bagne...
Sa réputation a pourtant attiré l'attention du prince Dorian qui lui propose de reconquérir sa liberté. Pour cela, elle devra participer à un tournoi contre les voleurs et les assassins les plus redoutables du royaume. Le vainqueur sera sacré champion du roi et entrera à son service. Les autres seront renvoyés à leur triste sort.
Pour Keleana, perdre n'est pas une option. Mais quand l'un de ses adversaires est brutalement tué, puis un autre, elle comprend que quelque chose de bien plus important qu'une simple compétition se joue à la cour du roi.
Trouvera-t-elle le coupable avant de devenir victime à son tour ?

Source : Fnac.com


Alors ? Envie de vous lancer dans la lecture de ce premier tome ? L'avez-vous déjà lu ? Qu'en avez-vous pensé ?